Patrimoine naturel
Les espaces naturels autour de l’ÎLE DE LA PLATIÈRE
Natura 2000 Réserve Naturelle de l'île de la Platière Especes Naturels Sensibles

La faune

De nombreuses espèces sont liées au fleuve, adaptées aux différentes contraintes que présentent les milieux alluviaux. En voici quelques-unes.

Les mammifères

PNG - 49.2 ko
Castor d’Europe

La loutre est un mammifère qui avait disparu, elle est de retour depuis 2010. Elle se nourrit principalement de poissons, mais aussi de grenouilles, de crustacés et de mollusques. C’est un animal solitaire qui marque sont territoire en déposant ses crottes, que l’on appelle des épreintes.

Le castor est l’animal emblématique du Rhône, il est le plus gros rongeur d’Europe. Il se nourrit d’écorces et de feuilles d’arbres tendres tels que les saules et les peupliers présents sur les berges du fleuve. Il vit en famille sur un territoire bien défini et creuse son terrier dans la berge qu’il recouvre de branchages.

Les amphibiens

Le peuplement d’amphibiens s’est considérablement appauvri du fait des aménagements et de la fragmentation du paysage. Il reste néanmoins quelques espèces typiques des milieux alluviaux dont le crapaud calamite. Ce crapaud est une espèce pionnière qui se reproduit dans des mares temporaires, c’est pourquoi le développement des œufs et des têtards est très rapide.

Les libellules et demoiselles

PNG - 51.6 ko
Crocothémis écarlate

Plusieurs espèces de gomphes sont présentes dans le secteur de l’Ile de la Platière. Redécouverte en 2007 dans la lône de la Platière, le gomphe à patte jaune est une espèce protégée que l’on croyait disparue du bassin du Rhône. Cette espèce affectionne les eaux courantes de bonne qualité ayant un fond sableux dans lequel peut s’enfoncer sa larve.

Les papillons

PNG - 53.6 ko
Azurée de la coronille
Plebejus argyrognomon

La présence de prairie permet à une grande richesse de papillon d’être présente. A ce jour, plus de 60 espèces de papillons de jour ont été observées dans la plaine. Certains sont particulièrement remarquables comme l’azuré de la coronille. Une autre espèce, le petit mars changeant, est typique des boisements alluviaux. Sa chenille se développe sur les saules blancs et les peupliers noirs.

Les reptiles

Souvent méconnus et redoutés, certains reptiles sont aquatiques : ce sont les couleuvres à colliers et vipérines. Elles vivent dans et à proximité de l’eau, sont de très bonne nageuses et se nourrissent d’amphibiens.