Archives 2016
Les espaces naturels autour de l’ÎLE DE LA PLATIÈRE
Natura 2000 Réserve Naturelle de l'île de la Platière Especes Naturels Sensibles

Récit de voyage - Cyclonaturalistes en famille

Le soleil est au beau fixe et les vacances approchent...
Vous vous apprêtez peut-être à nous rejoindre sur nos espaces naturels protégés.
Cette été nous souhaiterions vous mettre en avant ! Vous qui faites vivre nos sites, vous pour qui nous les protégeons au quotidien !
Récit de voyage, anecdote, aventure, etc. n’hésitez pas à nous parler de votre île de la Platière par mail en suivant ce lien.
Si vous êtes photographes, vous pouvez également partager vos images sur notre photothèque participative grâce au compte FlickR que nous avons créé dans ce but (un simple glissement de photo sur la page dédiée suffit). Infos complètes ici !
Nous vous laissons découvrir le premier récit de cette nouvelle série : bonne lecture !

JPEG - 174.7 ko

En 2 roues entre 2 îles

Je suis d’abord venu faire des observations naturalistes à l’île de la Platière dans les années 90, en voiture et à pied comme nombre d’entre nous.
Puis ces dernières années - avec les enfants... - nous avons découvert qu’un des seuls moyens d’approcher et de profiter pleinement des paysages du Rhône était de circuler en vélo sur la Via Rhona (en canoë aussi mais c’est une autre histoire...).

Nous avons effectué nos premières étapes près de chez nous dans les secteur de la Réserve Naturelle des Iles du Haut Rhône, puis l’envie de (re)découvrir le fleuve plus en aval nous a guidé vers l’Île de la Platière, d’autant que j’avais eu l’occasion entre temps de visiter les nouveaux sentiers dans et autour de la Réserve Naturelle, aménagés en connexion avec la piste cyclable, ainsi que le gîte des Oves idéalement placé.
Ne disposant que d’un week-end au départ de Saint-Marcellin nous optons pour la gare de Saint-Vallier comme point de départ. Après le beau village d’Andance la première étape nous a permis de découvrir de près le côté industriel du fleuve, péniches, barges, usines... contrastant avec l’arrivée en pleine forêt alluviale le long du lône par le sentier n°3.
Après un superbe affût aux castors à deux pas du gîte et une nuit au chant du rossignol nous repartons par les chemins bocagers des Oves. La piste cyclable longe les observatoires de l’île du Beurre, nous n’avons qu’à descendre de vélo pour observer la colonie de hérons cendrés dont les jeunes commencent à voler. Un pique-nique en bord de Rhône au milieu des vignes et une visite expresse de amphithéâtre romain plus tard, nous montons dans le train de Vienne pour rentrer. Deux étapes facile et agréables (20 - 25 km), avec de petites parties non revêtues, à recommander à tous les cyclo-naturalistes petits et grands qui aiment prendre leur temps !
Merci à J. Bailly pour cet article et sa photo.
Envie de partager aussi votre expérience ? A votre tour : MAIL ICI